Profitez du voyage, à chaque étape

par | janvier, 2020

Une vieille dame se promène tous les jours au camping en Autriche.
Elle porte un manteau d’hiver qui semble être trop grand de plusieurs tailles. C’est peut-être le manteau de son défunt mari, qui porte encore un peu son parfum.

Avec un rythme lent mais soutenu, elle fait différents tours au sein du camping. Elle a deux bâtons qu’elle utilise un peu, comme si elle touchait le sol avec un rythme léger et doux. On l’entend passer tous les jours. Elle doit avoir au moins 90 ans ; son sourire est très gentil, chaleureux. Elle vous regarde intensément dans les yeux et vous salue comme si elle était heureuse de pouvoir encore vous voir.

Chaque jour à nouveau; les épaules pliées, avec un foulard en tissu dont les fleurs sont fanées, elle fait son tour  quotidien. Sous la pluie, la neige ou en plein soleil, en toute saison.

Je la rencontre maintenant quelques fois par an en Autriche. Elle m’est devenue chère: elle m’indique quelque chose et, aujourd’hui seulement, je pense avoir vraiment compris ce qu’elle me signifie.

Elle est reconnaissante pour chaque étape de sa route qui traverse le camping.

Bien que son trajet quotidien soit limité à la distance entre la porte d’entrée du camping et celle de sa maison en bois, elle fait sa promenade avec gratitude. Elle est vraiment dans le présent, ici et maintenant, elle vit à chaque étape en pleine conscience.

Parce que je suis souvent seul ici et ailleurs, je me sens parfois isolé,  vulnérable et je pense «Et si»….

Des inquiétudes commencent à surgir et me détourne  de ce qui m’occupe. Ça vous parle?

Et si les kilomètres que nous parcourons ne changent pas, et si nous devions faire nos tours comme elle les fait, encore et encore. Mais avec gratitude, sans soucis.

Et si notre voyage ne se terminait jamais – car la fin n’a pas d’importance.

Est-ce vraiment la destination qui compte ou seulement le voyage? Parfois, dans la vie, nous sommes déçus ou évincés, parce que la destination peut changer, parce que nous nous sentons vulnérables et sommes distraits par nos émotions. Alors l’antidote contre l’inquiétude est la gratitude et le mouvement.

Si vous vous sentez reconnaissant, vous ne pouvez plus être trompé ni vous inquiéter. Cheminez sur la route, continuez à avancer, portez-y une part de gratitude, continuez à bouger, sans cesse.

Peut-être faisons nous  tous notre tour rituel dans un petit camping, avec deux bâtons de marche qui résonnent doucement au rythme du temps.

Aujourd’hui, je suis consciemment reconnaissante pour chaque étape, pour le voyage. Savoir que je peux faire partie d’un plus grand voyage, où je peux inspirer et aider les autres, me rend reconnaissant à chaque étape des mètres que je peux faire avec vous.

Que certaines de mes étapes fusionnent avec les vôtres, que certains de nos kilomètres puissent être partagés ensemble, quelle que soit la destination. Merci pour ce que nous avons reçu déjà et recevrons encore. Ensemble.